Le mémento équipement des canyons (GOLA Olivier)

memento

Les canyons susceptibles d’être parcourus sans corde sont rares. Ils sont généralement soit très courts, pourvus de toboggans et de bassines dans lesquelles il est possible de sauter ; soit ils sont de plus grandes envergures mais à tendance horizontale et s’apparentent davantage à de la randonnée à pied. En dehors de ces cas de figure exceptionnels, l’utilisation de la corde s’impose ; elle est précieuse et indispensable pour le franchissement des cascades. C’est d’ailleurs l’activité à corde la plus complexe et on dénombre pas moins d’une quinzaine de techniques de descentes sur corde utiles pour cette pratique. D’une manière générale, toutes les descentes de canyon nécessitent un équipement en place ; sur amarrages artificiels ou naturels. La qualité de l’équipement en place, ainsi que le matériel d’équipement utile pour une descente de canyon, sont une préoccupation d’autant plus sérieuse que le canyon revêt un caractère sauvage et qu’il est peu fréquenté. Dans cet environnement particulièrement exposé, le matériel en place peut vieillir rapidement. Les techniques d’équipement de sites et la connaissance du matériel d’équipement sont donc essentielles pour la pratique de cette activité physique de pleine nature et occupent une place importante pour l’accession à l’autonomie. 

Olivier GOLA instructeur FFS/FFCAM propose d’aborder la thématique de l’équipement des canyons à travers douze cahiers qui traitent chacun d’un sujet précis sur ce thème. Ce travail de longue haleine (1040 pages, 3892 déssins) s’appuie sur sa propre expérience dans l’activité (plus de 25 ans de pratique au moment de la rédaction en 2007, dont une trentaine d’ouverture ou de reconnaissance de site, en France et à l’étranger) ainsi que les observations qu’il a pu faire en étudiant le comportement des amarrages après avoir réalisé 1039 tests de résistance d’ancrage (402 scellements chimiques et 637 scellements mécaniques) grâce au soutient de la société PETZL ainsi qu’une vingtaine de fabricants de matériel d’ancrage.

Contexte historique de la publication .

Ce document, initialement réalisé gracieusement pour la FFCAM, s’inscrivait au départ dans un projet collectif global entrepris par les cadres bénévoles en canyon de cette fédération à une époque où ils avaient à coeur de construire leur propre école de formation.

Durant plus de 20 ans, ils se sont investis en produisant de nombreux écrits, en construisant leurs propres outils de formation et de communication et en faisant preuve dès le début d’innovation pour créer par exemple le premier Passeport Formation canyon réalisé en 1997 ou encore élaborer un  cursus de formation novateur qui rend la formation jusqu’au plus haut niveau accessible à tous les pratiquants.

Soucieux de montrer qu’ils étaient capables de faire aussi bien que les autres fédérations, ils espéraient surtout parvenir à se faire reconnaitre par la FFCAM au même niveau que leurs homologues des autres fédérations, aptes à organiser et à encadrer en toute autonomie les formations qu’ils avaient consciencieusement construit pour ne plus être astreint à devoir systématiquement faire appel à un professionnel rémunéré pour valider les brevets comme l’impose la direction FFCAM.

Convaincus de pouvoir bâtir une école canyon reconnue, à l’image de celle de la FFS et de la FFME, concrétisant  l’aboutissement d’un cursus fédéral parvenu à maturation, dans lequel tous les cadres peuvent s’identifier comme des acteurs à part entière et non plus comme des éternels assistés. Les instructeurs canyon de la FFCAM s’étaient bercés d’illusions pensant que leur engagement ferait l’admiration et la fierté de leur fédération.

Malheureusement, la FFCAM tributaire des professionnels dans son mode de fonctionnement, n’était pas disposée à satisfaire les ambitions ni les attentes légitimes de ses cadres pour des raisons éminemment politiques et cela, quels que soient leurs efforts, le fruit de leur travail ou leurs compétences. en savoir plus

Par conséquent, ce genre de publication sérieuse , n’intéresse pas la FFCAM car cette expertise vise à démontrer un savoir faire interne qui n’a rien à envier au milieu professionnel contribuant à remettre en question la pertinence des choix de cette féfdération en matière de formation.

La FFCAM n’a pas souhaité s’approprier ce mémento, prétextant que ce type de documentation n’était pas du ressort des cadres bénévoles. C’est pourquoi cette publication est finalement proposée à compte d’auteur dans un esprit de partage.

Pour télécharger le mémento équipement, rendez vous içi


Autres publications du même auteur

DOCUMENTS :

Panneau Pédagogique Portatif : un fabuleux outil de formation.
Hydrologie : notions de bases en rapport avec la descente de canyon.
Une autre vision de la montagne
Civière de fortune en canyon
Les Livrets de Formations canyon
Le Passeport Formation canyon

ARTICLES :

Emploi des professionnels dans les formations FFCAM ; à quel prix ?
Bougie à mèche textile
Débraye ça fume !!
Le Panneau Pédagogique Portatif : un fabuleux outil de formation.
Popote de survie
Kit boule astucieux
Perforateur Ryobi 26cm/cube ; ça dépote

COMPTE RENDU

Stage Unité de Formation Terrain d’Aventure Vercors 2018
Recyclage des cadres bénévoles en canyon Vercors mai 2018
Rassemblement hivernal en canyon 2017 (Saint Christophe en Oisans)
Souvenir de Pissarote-Crapanoz
Rassemblement hivernal en canyon 2014 (Saint Christophe en Oisans)
Formation canyon Maroc 2007
Stage secours FFCAM 2017

DOCUMENTS EN COURS DE PREPARATION :

article : “huit en buté ça décoiffe”
support pédagogique : la géologie (génère des roches, les roches métamorphiques, magmatiques et effusives)