FORMATION

une nécessité

L’activité descente de canyon malgré une apparence facile et ludique n'est pas sans risques.

Elle se pratique dans un environnement naturel instable et engagé. Le volume d’eau détermine en grande partie le degré de difficulté de la course ; permettant à chacun d’y trouver un terrain de jeux à la hauteur de ses attentes. Cependant, la progression sur corde en milieu vertical, aquatique, dans un environnement encaissé et glissant, cumule les difficultés et les risques. De plus, une fois franchies les premières cascades, il est fréquent, de ne plus pouvoir faire demi-tour et les échapatoires sont plutôt rares. Dans ce contexte, les risques sont nombreux et omniprésents ; ils peuvent surprendre à tout moment le pratiquant novice ou imprudent. Indépendamment des risques physiologiques (froid, fatigue), la chute, le blocage sur corde et la noyade en eau vive sont les trois sources d’accidents mortels. Située au carrefour de l’alpinisme, de la spéléologie et de la nage en eau vive la descente de canyon requière un équipement spécifique, l’acquisition de compétences pour pratiquer en sécurité ; le bagage technique du leader ou du cadre est primordial pour la sécurité de l’équipe.

La formation des pratiquants et des cadres bénévoles se fait essentiellement au sein des structures associatives au niveau local en club ou national. Elle peut également se faire par le biais des structures professionnelles locales. Dans la continuité des formations fédérales et pour ceux qui souhaitent faire de la descente de canyon leur activité professionnelle, la formation au Diplôme d’Etat de la Jeunesse, de l’Éducation Populaire et du Sport mention canyonisme permet de se spécialiser pour faire de sa passion son métier.

Formateurs

les principaux acteurs

La Fédération Française de spéléologie

La Fédération Française de Spéléologie a été à l’origine, le groupe fédéral précurseur, le plus présent dans le milieu associatif, le plus impliqué dans le développement de la descente de canyon. Cela s’explique par le fait que l’environnement des canyons, similaire en de nombreux points à celui des grottes, s’apparente à de la “spéléologie à ciel ouvert” et constitue une déclinaison logique de leur l’activité. Dès 1963, les canyons sont un terrain d’entrainement pour les spéléologues. 

Plus familiarisés à l’eau que les “montagnards”, ils se sont investis plus tôt que ces derniers dans cette activité. L’activité descente de canyon en tant que telle, est véritablement prise en compte par la FFS en 1986 et elle se dote d’une véritable équipe de travail en 1988 pour créer la commission canyon de la FFS qui devient en 1996 : l’Ecole Française de Canyon. L’EFC publie le premier manuel technique de descente de canyon enjoint 1995. La FFS propose des formations thématiques ainsi que brevetantes :  initiateur, moniteur et instructeur.

La Fédération Française de la montagne et de l'escalade

La Fédération Française de la Montagne et de l’escalade s’est intéressée tardivement à la descente de canyon. L’engouement grandissant pour cette activité ouvre des perceptives d’avenir professionnelles intéressantes pour ses cadres. Acteur associatif incontournable du milieu montagnard, la FFME tente de rattraper son retard sur la FFS en cherchant à rendre l’activité plus accessible au grand public.

-La commission canyon de la FFME créée en 1991 n’aura pas de véritable autonomie à l’image de l’EFC et sera rattachée au comité alpinisme. En août 1997, l’État choisit de déléguer à la FFME la gestion de l’activité. Compte tenu du travail réalisé par l’EFC,  l’autorité de tutelle lui demande de travailler en collaboration avec la FFS. La FFME publie un manuel de référence en mai 1999 ainsi que des recommandations. La FFME propose des formations thématiques ainsi que brevetantes : initiateur, moniteur et instructeur.

 

La Fédération Française des clubs alpin et de montagne

La FFCAM fédération historique des activités de montagne,  est la dernière fédération en date qui a entrepris d’organiser des formations en canyons. Créé en 1997, la Commission Nationale de Descente de Canyon de la FFCAM, initialement composée de cadres instructeurs de l’EFC. L’ambition était de parvenir à construire une école de formation au sein de la FFCAM à l’image des autres fédérations. Constituée d’une équipe dynamique, elle fait preuve d’innovation et propose 1998, le premier Passeport Formation canyon produit par une fédération d’activités de montagne.

En 2017, la CNC devient la Commission Fédérale Canyon. Après vingt ans d’expérience, elle entreprend également de réformer en profondeur son organisation et propose un cursus novateur. Cependant, les cadres (Initiateurs, moniteurs et instructeur) de cette fédération, malgré tous leurs efforts, et leur savoir faire unanimement établis , qui leur à permis d’intégrer la Commission Interfédérale Canyon, ne parviennent pas à être reconnus par la FFCAM, au même niveau que leurs homologues des autres fédérations car contraints de recourir à un professionnel pour valider la formation des cadres fédéraux bénévoles.

L'Association Française de Canyon​

L’Association Française de Canyon et la première association entièrement dédiée à la pratique et à la formation en canyon. Crée par des pratiquants (la plupart cadres) issus principalement de la FFS  et qui se sentaient trop à l’étroit et pour certains, en désaccords avec les structures fédérales existantes. Désireux de faire aboutir leurs projets pour être reconnus et tout simplement travailler ensemble et en toute indépendance, quelle que soit leur fédération, ils organisent le 30 avril 2008 la Journée de l’Identité Canyon à Marseille. A l’issue de cette journée, un groupe de dissidents se prononce en faveur de la création d’une association nationale de canyon.

L’idée est reçue comme une «tarte à la crème», comme un mouvement d’humeur. Mais elle poursuit son chemin, se consolide, fait des émules, sans colère, juste avec enthousiasme et passion. Mi-mai 2008, un appel est lancé à la création de cette fameuse association. Le 31 mai 2008, l’Association Française de Canyon est créée sous le statut d’association libre. Fin juin, elle est devenue association loi 1901.  L’AFC propose des formations thématiques ainsi que initiateur, moniteur et instructeur.

 

DEJEPS Canyonisme​

Dès le début, la descente de canyon a été perçue par les professionnels des APPN comme une activité pouvant donner lieu à un encadrement rémunéré très lucrative d’où une certaine compétition dans la reconnaissance des différents BE pour l’encadrement. Activité hybride, différentes dispositions prenant en compte les spécificités des parties prenantes (spéléologie, escalade, canoë-kayak, accompagnateurs en moyenne montagne, les guides de haute montagne on jalonnées la mise d’un brevet d’état attribué au trio à corde (BEES escalade, BEES spéléologie, Guide de haute montagne). En 2010, le ministère des Sports crée un Diplôme d’Etat dédié à l’encadrement professionnel du canyonisme

Aujourd’hui, le Diplôme d’Etat de la Jeunesse, de l’Education Populaire et du Sport spécialité perfectionnement sportif, mention Canyonisme est un diplôme à part entière offrant à son titulaire toutes prérogatives d’expertise, d’encadrement et d’enseignement de l’activité canyon. Ces formations sont assurée par les CREPS (Centres de Ressources, d’Expertise et de Performance Sportives) de Vallon-Pont d’Arc et de Montpellier. un établissement public du ministère des Sports. Ces établissements s’inscrivent dans le réseau national des établissements de formation composé de dix-sept CREPS, de quatre écoles nationales et de l’Institut National du Sport, de l’Expertise et de la Performance (INSEP).

Accès rapide

la zone de triage

Articles récents

Contribuez au partage de

L’INFORMATION

Vous disposez d’informations, de documents ou de liens intéressants concernant les formations canyon ? partagez-les sur infos-canyon et faites-en profité toute la communauté canyon. Pour transmettre un message avec pièces jointes, utiliser l’adresse Email :

contact@infos-canyon.fr


ipsum ut tristique venenatis diam risus commodo leo. non