Formation FFCAM

historique des formations

La Commission Nationale de Descente de Canyon de la FFCAM a été Créé en 1997. Experte de l’activité auprès du comité directeur national et chargée de mettre en œuvre la politique d’orientation fédérale et le développement de l’activité dans les clubs, elle est constituée d’acteurs élus dans les régions, de personnes chargées de mission et de nombreux cadres brevetés issus en grande partie de la FFS (dont plusieurs instructeurs) très investis sur le terrain. Dès les premières heures, la jeune Commission Nationale Canyon FFCAM doit faire face à un défi de taille

en prenant au pied de la lettre, l’appel lancé par d’André CROIBIER président de la fédération de l’époque qui lance le programme « Tous formé en l’an 2000 ! avec à la clef, plus aucune sorties collective sans cadre ». Partant d’une page blanche, la CFC va profiter d’une équipe dynamique et de l’expérience des autres fédérations pour construire ses propres formations. Elle va concevoir ses propre outils de formation est de communication avec pour ambition de creer sa propre école canyon à l’image de celle des autres fédérations.

La Commission Nationale de Descente de Canyon de la FFCAM a été Créé en 1997. Experte de l’activité auprès du comité directeur national et chargée de mettre en œuvre la politique d’orientation fédérale et le développement de l’activité dans les clubs, elle est constituée d’acteurs élus dans les régions, de personnes chargées de mission et de nombreux cadres brevetés issus en grande partie de la FFS (dont plusieurs instructeurs) très investis sur le terrain. Dès les premières heures, la jeune Commission Nationale Canyon FFCAM doit faire face à un défi de taille en prenant au pied de la lettre, l’appel lancé par d’André CROIBIER président de la fédération de l’époque qui lance le programme « Tous formé en l’an 2000 ! avec à la clef, plus aucune sorties collective sans cadre ». Partant d’une page blanche, la CFC va profiter d’une équipe dynamique et de l’expérience des autres fédérations pour construire ses propres formations. Elle va concevoir ses propre outils de formation est de communication avec pour ambition de creer sa propre école canyon à l’image de celle des autres fédérations.

En 1998, à l’initiative d’Olivier GOLA président de la Commission Nationale Canyon, la CFC élabore le Passeport Formation canyon qui était à l’époque, le premier document de suivi individuel des formations produit par une fédération d’activités de montagne. Le Passeport Formation avait pour objectif de détailler les connaissances et le savoir-faire nécessaires pour participer et/ou encadrer des sorties en canyon au sein des clubs CAF. Il apportait à chaque adhérent qui le souhaitait les moyens de s’orienter et de s’engager, à son rythme, vers un objectif de formation ambitieux. Durant cet apprentissage et tout au long de sa progression dans cette activité, le Passeport Formation était le témoin de l’expérience acquise et des étapes franchies. Ce document novateur pour l’époque avait la particularité d’être assemblé par des vis en laiton qui lui permettait d’être modulable et évolutif. Le Passeport Formation servira de modèle pour d’autres fédérations et l’idée sera copiée notamment par la FFS et la FFME. Au sein de la FFCAM, ce document était en avance sur son temps et il faudra attendre 15 ans pour voir une autre commission d’activité de la FFCAM reproduire l’idée en proposant le livret de formation escalade. 

 Le Passeport Formation canyon sera réédité en 2016 sous la forme d’un livret canyon.

En 1998, à l’initiative d’Olivier GOLA président de la Commission Nationale Canyon, la CFC élabore le Passeport Formation canyon qui était à l’époque, le premier document de suivi individuel des formations produit par une fédération d’activités de montagne. Le Passeport Formation avait pour objectif de détailler les connaissances et le savoir-faire nécessaires pour participer et/ou encadrer des sorties en canyon au sein des clubs CAF. Il apportait à chaque adhérent qui le souhaitait les moyens de s’orienter et de s’engager, à son rythme, vers un objectif de formation ambitieux. Durant cet apprentissage et tout au long de sa progression dans cette activité, le Passeport Formation était le témoin de l’expérience acquise et des étapes franchies. Ce document novateur pour l’époque avait la particularité d’être assemblé par des vis en laiton qui lui permettait d’être modulable et évolutif. Le Passeport Formation servira de modèle pour d’autres fédérations et l’idée sera copiée notamment par la FFS et la FFME. Au sein de la FFCAM, ce document était en avance sur son temps et il faudra attendre 15 ans pour voir une autre commission d’activité de la FFCAM reproduire l’idée en proposant le livret de formation escalade.  Le Passeport Formation canyon sera réédité en 2016 sous la forme d’un livret canyon.

evolution des formations

En 2017, la Commission Nationale de Descente de Canyon de la FFCAM évolue et devient la Commission Fédérale Canyon. Après vingt ans d’expérience elle entreprend également de réformer en profondeur son organisation afin d’améliorer la formation des pratiquants et par voie de conséquence le niveau de compétences de ses cadres. Partant du principe que la connaissance doit être accessible à tous parce qu’elle constitue le meilleur moyen de susciter les vocations de cadres, la CFC fera preuve d’innovation en proposant un cursus de formation ambitieux qui place la formation comme objectif prioritaire pour tous En effet, à l’opposé des schémas habituels qui imposent un parcours rectiligne avec passage obligé par la formation de cadre pour se perfectionner,  la CFC va au contraire,  rendre accessible à tous les pratiquants l’ensemble des formations jusqu’au plus haut niveau, qu’ils soient brevetés ou pas grâce à la mise en place de modules thématiques commun pour la formation des cadres et des pratiquants 

formation a la carte

Désormais, la formation des pratiquants,  répartie en douze unités de formations thématiques et progressives  accompagnées chacune d’un Livret Canyon spécifique et personnel, constitue un socle commun avec la formation des cadres. Cette réorganisation permet à tous les pratiquants de se former progressivement, à la carte, pas à pas et sans pression jusqu’au plus haut niveau et d’avoir la possibilité de devenir de véritables experts en canyon avant de devenir cadres (ou pas) sans pour autant devoir passer obligatoirement par les stages brevetants. Les unités de formation thématique se concentrent sur les apports techniques et les connaissances générales ; alors que les stages brevetants, disposant d’un Livret Canyon spécifique, permettent essentiellement de renforcer ses aptitudes à l’encadrement des groupes. 

Liste des formations thématiques

  • g UFEQ : formation à l’équipement permanent des sites
  • g UFCH : formation à la pratique en conditions hivernales
  • g UFCM : formation à la connaissance du milieu
  • UFTA : formation à l’équipement et à la progression en terrain d’aventure
  • UFEV2 : formation aux techniques de progression en canyon aquatique
  • UFES : formation au  secours en canyon
  • g UFEV1 : formation eau vive en bassin artificiel
  • UFTV : formation aux techniques de progression verticales
  • UFGV : formation aux techniques de progression en grandes verticales
  • g UVPA : formation à l’autonomie en progression
  • g découverte de l’activité

Ce mode d’organisation offre une grande souplesse car si les UF sont classées par niveau, une fois le stade “Autonome en progression” validé c’est, dans l’absolu, l’ensemble des Unités de formations qui sont accessibles à tous dans l’ordre de leurs choix. Cela permet à chacun de se former selon son niveau, ses attentes, ses disponibilités ainsi que les opportunités du moment et surtout, à son rythme car ces unités de formation peuvent se faire soit en club au contact des cadres soit en stage. Ce socle de formation commun permet aussi de garantir un niveau de formation attesté avant de s’inscrire dans un stage brevetant et par la suite, aux cadres de se perfectionner ou de poursuivre leurs formations afin d’obtenir un brevet supérieur. 

un nouveau passeport formation

L’avènement de ce nouveau plan de formation ambitieux s’accompagne d’un nouveau Passeport Formation 2017 comportant 72 pages constituant ainsi le document d’information de la CFC. Véritable guide d’orientation il permet de prendre connaissance de l’organisation de l’activité et des formations canyon à la FFCAM,  d’offrir une aide précieuse pour les pratiquants et futurs pratiquants de l’activité canyon qui souhaitent s’orienter, choisir leurs parcours et leurs rythmes de formation ainsi que pour les présidents de clubs désireux d’organiser cette activité dans leur club.  Il sert également de récapitulatif et de justificatif individuel des étapes franchies.

 
les livrets de formation canyon de la FFCAM

desillusion

Malheureusement, malgré tous leurs efforts et leurs bonnes volontés, les cadres bénévoles en canyon de la FFCAM ne parviendront pas à se faire reconnaître à leur juste valeur et à la hauteur de leurs attentes par les instances dirigeantes de cette fédération, au même niveau et avec les mêmes compétences que leurs homologues des autres fédérations ; c’est-à-dire : aptes à organiser et à encadrer en toute autonomie les formations qu’ils avaient consciencieusement construites pour ne plus être astreints à devoir systématiquement faire appel à un professionnel rémunéré pour toutes formations brevetantes ou recyclages comme l’imposait la direction FFCAM.
Convaincu de pouvoir bâtir une école canyon autonome et reconnue, à l’image de celle de la FFS et de la FFME et de l’AFC, cette réussite était d’autant plus essentielle pour les cadres bénévoles de la CFC qu’elle concrétisait l’aboutissement d’un cursus fédéral logique,  parvenu à maturation, dans lequel tous les cadres bénévoles et tous ceux qui ambitionnent de le devenir, peuvent s’identifier comme des acteurs à part entière et sur un pied d’égalité avec les cadres des autres fédérations.
 
En 2019, les cadres bénévoles en canyon de la FFCAM, contre toute attente, ne sont toujours pas habilités à délivrer le moindre brevet ni à organiser le moindre stage brevetant ou de recyclage, sans la présence d’un professionnel de l’activité canyon à leurs côtés. Ce manque de reconnaissance et de considération pour les cadres bénévoles canyon de la FFCAM s’apparente avec le temps à une mise sous tutelle permanente inique et sans fondement, qui ne profite qu’a l’emprise des guides professionnels sur une fédération de pratiquants bénévoles. Cette situation injuste qui porte atteinte à la dignité et à la crédibilité des cadres bénévoles de la FFCAM aux yeux de toute la communauté canyon conduira inexorablement à l’éloignement d’un grand nombre de cadres déçus entraînant le déclin progressif de la commission canyon de la FFCAM. 

zone de triage

Accès rapide

Articles récents