• infos-canyon mention légale3
  • infos-canyon menttion légale3
  • infos-canyon-mentions légale2
  • infos-canyon -mention-légale1
  • canyon infernet
  • canyon-Georgette-Craponoz
  • canyon-du-Jabron-3
  • orienttation-canyon-2

Suisse : drame dans le canyon de Saxet-Bach (Laurent MARCAILLOUD)

29/07/1999 : L’accident de canyoning, qui a fait 19 morts, 6 blessés et 2 disparus en Suisse, pourrait être dû à la rupture d’un barrage naturel formé par des branches après un violent orage.

L’enquête sur les circonstances du drame, avant-hier dans les gorges de Saxet-Bach, près d’Interlaken au centre de la Suisse, sera longue. La recherche des victimes s’avère particulièrement compliquée. Le juge d’instruction chargé de l’enquête, Martin Trapp, s’est voulu prudent, hier. Il s’est contenté de constater qu’un orage avait effectivement éclaté à peu près au moment où les 53 membres d’une expédition, Américains, Australiens, Britanniques, Néo-Zélandais, Sud-Africains et Suisses, se trouvaient dans les gorges de Saxet-Bach. Peu après cet orage non prévu par les services de la météorologie, les eaux de la rivière traversant ces gorges se sont «démesurément» gonflées, a indiqué le maire d’une commune voisine.

Rupture d’un barrage naturel ?

En revanche, le père d’une des rescapées, Len Brajkovic, a estimé que cette brusque montée des eaux pourrait être due à la rupture d’un barrage naturel. Hypothèse écartée par les sauveteurs car aucune construction de ce type n’existe sur cette rivière. Après l’hiver particulièrement rigoureux qu’a connu la Suisse avec d’exceptionnelles chutes de neige, de nombreux barrages naturels se sont formés dans les cours d’eau de montagne, par l’entassement de branches ou de troncs d’arbres et de pierres.

Le groupe était «dans le lit de la rivière quand l’eau a subitement tout emporté», a raconté l’un des survivants.

L’institut de médecine légale de Berne a été chargé d’autopsier les corps des 19 victimes pour tenter de comprendre les raisons de leur mort, par noyade ou à la suite de chocs multiples.

«L’enquête sera longue», notamment pour identifier les victimes, a averti le juge d’instruction. Elles étaient toutes équipées de combinaisons flottantes et isolantes, à l’intérieur desquelles elles n’avaient pas glissé de papiers d’identité ou d’objet de reconnaissance. «Il faudra vraisemblablement procéder à des examens approfondis, notamment de la dentition des victimes ou de leur ADN, pour parvenir à un résultat définitif», a expliqué le juge. La procédure prendra «plusieurs jours et peut-être des semaines».

L’organisateur de l’expédition, Georg Hoedle, directeur de l’agence de sports extrêmes Adventure World, reconnue pour son sérieux, ne s’explique pas les raisons de ce drame. «Il s’est produit quelque chose d’imprévisible, d’inhabituel», a-t-il dit. L’agence dit bien connaître les gorges de SaxetBach, longues d’environ 300 m, puisqu’elle y envoie des amateurs de plus en plus nombreux de canyoning. Elles sont mêmes considérées comme «une route facile» pour ce sport, selon Georg Hoedle, car elles sont équipées de nombreux points d’ancrage et de «sorties de secours».

Source article publié le 29/07/1999 par « La Dépêche »