• infos-canyon mention légale3
  • infos-canyon menttion légale3
  • infos-canyon-mentions légale2
  • infos-canyon -mention-légale1
  • canyon infernet
  • canyon-Georgette-Craponoz
  • canyon-du-Jabron-3
  • orienttation-canyon-2

Mission accomplie : les gorges du Verdon retrouvent leur caractère sauvage (Montain Wilderness)

Depuis plusieurs mois, les écogardes du Parc naturel régional du Verdon repèrent les encombrants dans le fond des Gorges. Plusieurs visites de terrain ont été effectuées avec Mountain Wilderness.

Ce week-end du 28 et 29 septembre 2019, les écogardes du parc en partenariat avec nos équipe et grâce à l’aide de 30 participants, ont extrait plus de 3,7 tonnes des sentiers du Blanc-Martel, de l’Imbut et d’un secteur sur la colle de l’Olivier.

Connues pour leur beauté contrastant calcaire rougeâtre et eau bleu clair, les Gorges du Verdon attirent chaque année plus d’un million de visiteurs, de pratiquants d’activités telles l’escalade, l’eau vive, la randonnée, le vélo… En y regardant de près cependant, on découvre au fond de ces Gorges des encombrants : non seulement des morceaux de plastique variés laissés par les crues, mais aussi des pneus, des conduits et barres de fer restants de travaux de construction.
Le Parc du Verdon -dans le cadre du programme de la Région Sud Provence-Alpes-Côte d’Azur « zéro déchet plastique en Méditerranée » – a fait appel à Mountain Wilderness pour extraire ces déchets dans cette zone très escarpée.

Forte de son expérience dans l’organisation de chantiers d’enlèvement d’installations obsolètes de type industrielle, touristique, agricole et militaire, avec des bénévoles aguerris et les agents du Parc, Mountain Wilderness a su coordonner sur la durée du week-end cette opération répartie sur 3 sites. Durant ce 55e chantier mené par notre association, 30 bénévoles se sont mobilisés pour redonner aux Gorges leur caractère sauvage.

 

RÉCIT DU CHANTIER

jour 1 – Samedi 28 septembre

L’équipe s’est divisée en deux groupes. Le premier a passé la journée à proximité de la Colle de l’olivier et a extrait, entre autres, les restes d’une voiture et de tonneaux en fer. Situés au fin fond des gorges, ils ont dû être morcelés afin de pouvoir en être extirpés. Le moment véritablement marquant de la journée cependant revient à l’enlèvement d’un vieux moteur de 130 kilos qui a requis l’usage de cordes, de la force de 6 personnes et de plusieurs pauses pour leur permettre de reprendre leur souffle afin de l’acheminer jusqu’au bord de la route.

Le deuxième groupe s’est rassemblé en début de journée près du Point Sublime, lieu d’arrivée du populaire sentier de randonnée de « Blanc-Martel ». Ce sentier longe la rivière et mène à son lit en passant par un tunnel construit jadis par EDF et ses précurseurs pour l’installation de conduites forcées. Cependant, la population locale se mobilisa contre le projet, et le fit annuler. Depuis, les rails et les wagons miniers sont restés sur place, abandonnés dans les Gorges. Des tentatives de leur utilisation à des fins éducatives ont également été abandonnées, à cause de leur aspect rouillé et leur solidité déclinante.
Grâce au travail des bénévoles qui les ont transportés jusqu’au parking, la journée de samedi marqua donc la fin de la longue histoire de ces rails et de leur wagon. Un pneu de tracteurgisant sur un sentier voisin a aussi été évacué et hissé jusque dans la benne du camion à l’aide de cordes.

Tous les déchets seront évacués et triés grâce à l’aide de la Communauté de communes Alpes Provence Verdon – sources de lumière, partenaire du projet.

 

jour 2 – Dimanche 29 septembre

Tous les bénévoles se sont rassemblés au lieu-dit « Des Cavaliers ». Deux équipes ont à nouveau été formées en vue de deux missions différentes. La première est restée près du lieu de départ pour rassembler des quantités impressionnantes de déchets divers. La deuxième a descendu les 300 mètres séparant le parking de la rivière pour y ramasser des pneus, des conduits, bidons et autres déchets. Parmi les plus belles trouvailles de la journée : des pneus de voiture et de tracteur, des pare-chocs, un attirail de camping (tente et matelas), une boîte de conserve datant de 1985.

Au total, 3,7 tonnes d’objets abandonnés ont été empilés et préparés à leur évacuation du site, planifiée le lundi 30 septembre. Les travaux ont pris fin vers 17h.

 

EN GUISE DE CONCLUSION

La particularité de cette 55e opération de ramassage réside dans le fait que les déchets collectés dans le Verdon ne sont pas des aménagements abandonnés, mais en majeure partie attribuables à des activités locales et touristiques passées. Leur présence laisse donc à espérer que les mentalités changent vers une plus grande sensibilisation à la conservation de ce magnifique site naturel.

Grâce à tous les participants, l’opération intitulée par le Parc « Nettoyons les Gorges du Verdon » a été un véritable succès ; Et la vue des falaises dans le soleil de l’automne a récompensé leurs efforts.

Rendez-vous est déjà pris pour un nouveau chantier d’une technicité accrue car il faudra faire appel à des personnes sachant travailler sur cordes (épaves de voitures et d’avion en pieds de falaise).

Source : article publié le 8 octobre 2019 par Mountain Wilderness Voir l’article qui comporte des photos et des vidéos supplémentaires